Cycle 1

A la rentrée, les enfants de l’école maternelle ont découvert avec joie le spectacle « Une maison bizzare pour Balthazar ».

Alors que Balthazar vit dans une maison de l’ancien temps, il perd son petit rat et se retrouve par magie dans la maison contemporaine d’Alizée, une maison avec électricité, eau, chauffage … et bien des dangers !

Ce spectacle interactif a suscité beaucoup d’enthousiasme, révélé des enfants sensibles aux dangers domestiques et intrigué par ces deux maisons si différentes !

Durant la semaine du goût au mois d’octobre, la classe de TPS/PS s’est rendue à la cantine afin de découvrir :

  • Des fruits découpés par le chef cuisinier afin de les goûter, il y avait des pommes, des poires, des prunes…
  • Différentes sortes de pain apportés par le boulanger de la cantine, il y avait du pain blanc, du pain complet, du pain aux graines, du pain aux céréales, du pain au maïs…

Les enfants ont fort apprécié ce moment partagé.

Nous remercions le cuisinier et le boulanger d’avoir pris le temps de nous accueillir.

En début d’année, les élèves de la classe de MS/GS ont retrouvé Anne-Marie Thiboult pour plusieurs séances d’éveil  musical.  En petits groupes et tout en douceur,  les enfants  ont découvert  une grande variété  d’instruments du monde, allant du recco-recco au cow bell. Ils  ont joué avec  en suivant les directives du chef d’orchestre !

Mais aussi au programme : rythme, intensité, chant, création de petites musiques avec les clochettes Montessori  auxquelles les enfants donnaient des noms parfois très poétiques !

Le projet maternelle : Les maisons

Dans le cadre du projet de cette année sur les maisons, les élèves de la classe de Grande Section-CP ont réalisé des défis.

Le premier consistait à construire à plat ou en relief des maisons avec les buchettes de Kappla en laissant parler son imagination.

Le défi suivant faisait appel à leur capacité de bâtisseur.

Il fallait ériger un mur « en pierres sèches » comme dans les maisons anciennes. Les pierres devaient tenir sur la longueur et la largeur d’une bande de papier. La patience et la délicatesse que demandait cette activité ont favorisé la concentration de chacun.